Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.

Police

Méthode pour se disculper

Un gars en voiture se fait arrêter par la police pour vitesse excessive. Le policier qui est nouvellement sorti de l'école s'approche du véhicule, et demande au conducteur ...

– Monsieur, vous rouliez trop vite, votre permis de conduire, s'il vous plaît.

– Je n'ai plus de permis de conduire, ils me l'ont pris, c'est la 5ème fois.

– D'accord... est-ce que je peux voir les papiers du véhicule ?

– Ben... c'est une voiture volée, mais je crois avoir vu les papiers dans la boîte à gants quand j'ai mis mon revolver dedans.

– Une voiture volée ? Un revolver ?

– Oui, j'ai tué la fille à qui appartient cette voiture, d'ailleurs j'ai mis son corps dans le coffre.

Le policier, un peu affolé, dit à l'homme de rester dans la voiture. Il appelle en renfort son chef qui arrive aussitôt. Il lui raconte toute l'histoire. Le chef se dirige vers la voiture et s'adresse au conducteur :

– Monsieur, est-ce que je peux voir vos papiers ?

L'homme lui tend son permis de conduire. Le chef, constatant que l'homme à un permis valide, lui demande ensuite s'il peut voir les papiers du véhicule.

Le conducteur lui dit que oui et lui tend les papiers.

Le chef lui demande ensuite d'ouvrir la boîte à gants parce qu'il veut voir s'il y a un revolver. L'homme s'exécute et le chef constate qu'il n'y a pas de revolver.

Il demande finalement à l'homme d'ouvrir le coffre, où il constate qu'il n'y a pas de corps.

Le chef, s'adressant au conducteur, lui dit :

– Je suis un peu confus, le policier qui vous a arrêté m'a dit que votre permis était suspendu, que cette voiture était volée, qu'il y avait un revolver dans la boîte à gants et qu'il y avait un cadavre dans le coffre.

Le conducteur répond au chef :

– Ah bon! Et quoi encore? Je suppose que ce  menteur vous a dit aussi que je roulais trop vite ... ?!